Comment ouvrir une laverie ? Le business model qui fonctionne !

0
18
comment ouvrir une laverie automatique (3)

Créer sa propre entreprise sans devoir s’endetter de millions et sans avoir à craindre les impayés, c’est possible ? La réponse est oui et vous connaissez déjà tous ce genre de commerce. Nous allons parler ici du business model très attrayant des laveries automatiques.

On vous dit tout sur les points essentiels à connaître pour ouvrir une laverie.

Le concept de la laverie

Le concept de la plupart des laveries automatiques est d’être en libre-service ; vos clients viennent, se servent des machines que vous avez installé eux-mêmes (après avoir payé) et repartent avec leur linge propre et sec.

Ce type de business ne nécessite donc pas un investissement de départ pharaonique. Il suffit d’une dizaine de machines pour un local de taille moyenne. Installer des sèches linge peut également s’avérer être un vrai plus qu’il ne faut pas sous-estimer.

Pour s’occuper de ce local vous pouvez soit le faire vous-même, soit employer une ou deux personnes. En termes d’investissement en ressources humaines, on est ici aussi sur un terrain favorable puisqu’il ne suffit que de quelques heures dans la journée pour organiser et gérer une laverie.

Pour faire face à la concurrence des laves linge maison et attirer plus de monde, vous pouvez également rendre votre laverie plus attrayante en y installant un ou plusieurs fauteuils pour le confort des clients lorsqu’ils attendent. Ou bien encore créer un espace wifi, installé des distributeurs de boissons et de nourriture.

Les cafés laveries sont en passe de devenir très tendances dans certain de nos pays voisins. Vous pouvez également créer le concept tout en un : lavage/séchage/repassage en installant un coin table à repasser et en louant les centrales vapeurs.

comment ouvrir une laverie automatique
@LANdry Concept

Choisir son statut juridique

Dès lors que vous ouvrez une laverie, vous devenez entrepreneur. À ce titre, il est impératif que vous montiez une société pour offrir un cadre juridique légal à votre projet. Précisons qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une formation spécifique lorsqu’on monte ce type de business. Voyons quel type de forme d’entreprise vous pouvez choisir en ouvrant une laverie automatique.

L’auto entrepreneur

Ce statut est très simple à mettre en place, quelques clics sur un ordinateur et vous voilà enregistré avec un numéro de SIRET. Seul bémol à celui-ci : le plafond en terme de CA (Chiffre d’Affaires) que cette forme d’entreprise impose. Ici, vous serez associé aux prestations de service, donc le plafond de CA est de 34 400 € par an. Vous serez autorisé à atteindre 36 000 € sur 12 mois, mais si vous dépassez ce montant en cours d’année, vous serez alors soumis à la TVA. Ce plafond peut être un frein au bon développement de votre société dans le cas où votre laverie marche bien. De plus, ce statut bien qu’étant simple, ne permet pas d’employer du personnel.

La SAS (Société par Actions Simplifiée)

Avec cette forme juridique, votre société n’est plus soumise à un plafond bas de TVA. Vous avez la possibilité d’embaucher du personnel ou de vous associer avec une ou plusieurs personnes. Vous organisez à votre guise dans les statuts le capital de la société, il peut être en nature ou numéraire et vous fixer vous-même les règles de gestion de la société.

Ce statut offre une bonne souplesse dans l’organisation de son fonctionnement et la responsabilité de chacun des dirigeants n’est limitée qu’aux apports. Vous êtes imposé sur les bénéfices au titre de l’impôt sur les sociétés  et non plus sur le CA comme pour les autos entrepreneur. Si vous montez votre laverie seul, vous pouvez alors opter pour être en SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle).

Si vous optez pour une forme type SAS ou SASU, il est préférable de faire appel à un avocat spécialisé dans les sociétés ou un expert-comptable pour la rédaction des statuts juridiques. Ceux-ci sont néanmoins libres, il n’y a aucune obligations.

comment ouvrir une laverie automatique (3)

Bien choisir son local

C’est un élément essentiel pour la réussite de votre entreprise : le local. Il faut que celui-ci puisse facilement accueillir vos futurs clients, donc ne pas être trop exigus et répondre aux règles d’hygiènes, de sécurité et être accessible aux personnes handicapées. Il faut aussi tenir compte de l’implantation géographique avant d’ouvrir une laverie : sera t’elle en centre-ville ? En zone commerciale ? Près de résidences universitaires ou d’un foyer jeunes travailleurs ? Isolée ou avec des commerces autour ? Etc.

Il faut impérativement se poser et répondre à ces questions avant de vous engager dans la location ou l’achat du local.

Une bonne méthode à mettre en place pour couvrir toutes ces questions est de réaliser une étude de marché. Elle vous permet de définir ces points précisément et aussi de mettre en corrélation la concurrence. Vous aurez alors une vision clair de la réalité du marché pour pouvoir implanter votre laverie automatique de manière optimale. De plus, elle peut vous être demandé par les banques lors des démarches à faire pour obtenir un financement.

Budgétiser l’investissement

Une fois l’étude de marché faite, vous aurez une idée précise :

  • de la localisation du local
  • du nombre de machines à installer
  • de la taille du local à louer ou à acheter
  • des investissements annexe (fer à repasser, connexion Internet,etc…)

Suivant ces différents points et la ville dans laquelle vous allez installer votre laverie, vous devez compter sur un investissement allant de 20 000 à 150 000 €. C’est pourquoi il est important de se présenter devant les banques avec un dossier solide pour que le prêt soit accordé.

Pour réduire le montant des investissement vous pouvez aussi opter pour la franchise. Dans ce cas, le franchiseur prend en charge une partie des investissements, vous fait profiter de ses méthodes et de son image de marque. Les coûts s’en trouvent réduit et en bénéficiant de la renommée d’un groupe, les clients peuvent affluer plus simplement.