Un serveur VPS (Serveur Privé Virtuel) : qu’est-ce que c’est ?

Dans le domaine de l’hébergement web, le mot hébergement VPS revient à plusieurs reprises. Si les professionnels le considèrent comme étant une alternative solide à l’hébergement dédié, nombreux sont encore ceux qui ne savent pas ce que c’est réellement.

Un VPS : c’est quoi et quel est son fonctionnement ?

VPS vient de Virtual Private Server (du français Serveur Privé Virtuel). L’hébergement VPS est un service d’hébergement à succès que la plupart des professionnels choisissent pour leur site web. Ce dernier se base sur la technologie de virtualisation pour vous offrir les ressources dédiées (c’est-à-dire privé) à partir d’un serveur utilisé par plusieurs personnes. Contrairement à l’hébergement partagé, cette alternative est plus sûre et plus stable.

En effet, pour le premier choix, l’utilisateur ne peut pas bénéficier d’un espace serveur privé. L’hébergement VPS, pour qui ? Cette solution est surtout choisie par les propriétaires de sites web qui ont un trafic de niveau moyen, donc un peu plus important que pour les propriétaires de sites web avec un trafic faible.

Comment fonctionne l’hébergement VPS ?

Le serveur est un ordinateur où l’hébergeur stocke les fichiers et les bases de données importants pour le bon fonctionnement de son site internet. À chaque fois qu’un internaute souhaite accéder au dit site internet, le navigateur envoie automatiquement une demande au serveur et transfère, ainsi, les fichiers nécessaires via internet. Se basant sur une technologie de virtualisation, l’utilisation de l’hébergement VPS donne accès à une couche virtuelle, installée, au-dessus du système d’exploitation du serveur. Avec cette couche, le serveur est divisé en plusieurs partitions. Ce qui permet aux utilisateurs d’installer leur propre système d’exploitation et logiciel.

Pour faire simple, l’hébergement VPS crée plusieurs serveurs virtuels sur un même serveur réel. Son principal objectif est donc d’offrir aux internautes les avantages promis par le serveur dédié, mais sans pour autant en avoir le même coût. Dans la pratique, le serveur privé virtuel ou le VPS est virtuel et privé en même temps. Résultat, l’hébergé dispose d’un contrôle total sur son hébergement. Il pourra donc le contrôler de la manière que sa machine personnelle.

vps structure serveur

Quels sont les avantages d’un VPS ?

L’hébergement VPS reste donc la solution idéale pour tous les sites web dont le trafic dépasse les capacités d’un serveur mutualisé, mais qui ne peuvent pas encore se tourner vers un serveur dédié classique. Alors, certes, cette alternative ne peut pas vous apporter toutes les réponses aux problématiques auxquels l’hébergé doit faire face, mais il permet tout de même de profiter de plusieurs avantages indéniables :

Une grande autonomie

Lorsque l’accès au noyau (ou la racine) est compris dans l’offre initiale, le serveur dédié virtuel ou VPS est une alternative de taille pour profiter d’une excellente autonomie, à la hauteur de l’autonomie dont vous pourriez profiter grâce à un serveur dédié classique. En effet, l’utilisation a une plus grande liberté d’usage et pourra, si besoin, installer ses propres applications et services. Il aura même le droit de configurer chaque composant comme bon lui semble.

Une bonne performance

Les propriétaires de sites web qui se sont tournés vers l’hébergement mutualisé sont totalement dépendants du trafic, de l’audience ainsi que de toutes les activités des autres mutualisés. Ce qui avantage grandement les utilisateurs d’un serveur VPS. Et pour cause, ils peuvent tout à fait être indépendants. Ces derniers disposent de leurs propres ressources. Ils peuvent, également travailler sans prendre en compte les autres serveurs. Ce type de serveur conviendra à la plupart des lancements de boutiques ecommerce avec Shopify ou Woocommerce pour leurs débuts.

Une sécurité indéniable

L’utilisation d’un serveur VPS est une alternative qui offre aux utilisateurs toute la sécurité mise en place pour le serveur hébergeur. Et pour cause, le système de fichiers est totalement privé. Ce qui offre non seulement une grande sécurité, mais également l’impossibilité aux autres clients d’avoir accès à ces dits fichiers. Et ce, peu importe leurs droits sur le serveur.

Quels sont les inconvénients d’un VPS ?

D’une règle générale, les utilisateurs d’un serveur VPS sont des petites entreprises qui veulent profiter d’une plus grande flexibilité et d’une bonne souplesse comme avec un serveur dédié. Mais comme ce dernier est assez cher, très peu peuvent investir dans ce dispositif. Si cette solution est donc une bonne alternative à moindre coût, elle peut, tout de même, présenter quelques faiblesses :

Une performance qui n’égalise pas celle d’un serveur dédié

Si le serveur VPS se dote d’une excellente performance, il ne réussit pas à égaliser celle offerte par un véritable serveur dédié. D’ailleurs, les fournisseurs de VPS limitent, généralement, ces performances pour maximiser le nombre d’unités qu’un serveur physique est capable de prendre en charge. Ainsi, même si le serveur ne présente aucun problème lié à la performance, le VPS, par son utilisation initiale, consomme beaucoup de ressources et réduit, inévitablement, les performances.

Une nécessité d’avoir des connaissances techniques

Attention, avant de prendre la décision de se tourner vers un serveur VPS il est important de comprendre que son utilisation sur le serveur nécessite des compétences assez techniques.

Une éventuelle faille de sécurité

Un autre inconvénient de l’utilisation d’un serveur VPS : les éventuelles failles de sécurité que peut rencontrer son utilisateur. Certes, ils se basent sur la virtualisation de serveur, mais le risque zéro n’existe pas. De plus, si la configuration ne se fait pas de la bonne manière, les failles de sécurité seront encore plus importantes. Ce point rejoint, par ailleurs, le précédent concernant les compétences techniques pour une bonne configuration.

Quels sont les critères importants pour choisir ?

Maintenant que vous connaissez le pour et le contre concernant l’usage du serveur VPS, vous pouvez passer au choix. Il est important de préciser que le serveur dédié virtuel ne devrait pas se choisir au hasard. Et pour cause, il convient de prendre en compte quelques critères :

  1. Le système d’exploitation : Le système d’exploitation est le premier point à prendre en compte : Windows ou Linux.
  2. Classique ou cloud : Si vous souhaitez profiter d’une plus grande flexibilité et si vous vous attendez à ce que votre structure soit plus grande, tournez-vous vers le VPS cloud.
  3. Caractéristiques techniques : Le choix d’un serveur VPS de qualité passe indéniablement par la prise en compte des caractéristiques techniques. Prenez le temps de vérifier ces informations : RAM, adresse IP, espace de stockage, capacité de transfert de données.